esquina

Uruguay no más_ Vol 3

Après quelques mois de pause, nous revoici avec un top 8, des petites choses INDISPENSABLES à connaître sur ce joli petit pays ! Donc….

10ème chose à savoir (pour toutes les précédentes voir Uruguay no más vol 1 et 2) et contrairement à la mode des crocs, je ne vais pas me plaindre de cette particularité uruguayenne (!) : ici, tu as le droit à 20 jours (soit 1,66 jours par mois) de vacances par an (ça commence mal mais attendez un peu). Mais, tes employeurs, en plus de te les payer, doivent te donner un autre salaire qu’ils appellent « salario vacacional » (« salaire des vacances » je ne sais pas comment traduire) pour que tu puisses bien t’éclater pendant tes congés !!! C’est fou non? Je ne sais pas si dans d’autres pays c’est pareil (si quelqu’un a des exemples on serait curieux de savoir). Et ce n’est pas un 13ème mois attention! Ça aussi on a, et oui, réglé en deux fois, la moitié en juin le reste en décembre. Et ouais gros! Du coup genre tu prends tes vacances en janvier et t’es presque triplement payé pour pouvoir profiter au maximum  de tes jours de repos …J’adore !  A nous Las Vegas !!! euh non trop cher…à nous le nord Argentin !! euh non trop cher….à nous la plage à 200km de Montevideo !!! ouiiiiii!

Neptunia (1)

Neptunia à…..35km de Montevideo…

Dans la catégorie moins de travail plus d’argent, tu as aussi  la veille de grève où tout le monde finit plus tôt ! Les grèves de 24h commençant le jour d’avant à 20h en général, il faut donc se dépêcher de rentrer chez soi au risque de… ne pas pouvoir ! C’est le seul jour de l’année où tu entends ton patron te dire mais dépêche casse-toi! Enfin si on ne te vire pas… Les jours de grève générale tu ne travailles pas, le service minimum n’existe pas ici et les syndicats sont super méga puissants (roaaarrrrr) alors tu ne vas pas au travail…Yeepah vive la lutte des classes! Enfin le problème c’est que dans un pays à gauche les revendications des syndicats peuvent parfois être acceptées (non mais sérieux ?!). Du coup cette semaine il devait y avoir une grève des transports le jeudi (youpi !!) mais les négociations ont abouties (certains disent que c’est grâce au match Uruguay/ Costa Rica qui a eu lieu le même jour)… du coup…pas de grève ! (bouhhh). Aussi, certains jours fériés (seulement certains!), peuvent se déplacer. Explication: si un jour férié tombe le jeudi, il va être déplacé au vendredi pour avoir un week end de trois jours! Et ça aussi c’est plutôt sympa! En même temps dans un pays où 15h veut dire 17h bon…  Ça nous permet d’aller en week end à Vegas…euh non dans le nord Argentin…euh non à 100 km de Montevideo sur la plage ! ouiiiii !

Neptunia (2)

Re Neptunia…toujours à 35km de Montevideo

11ème chose à savoir: Les gens croient aux fantômes. Tout le monde a des histoires de fantômes comme tout le monde a des histoires de vol ou de braquage (à croire qu’ils se font braquer par des fantômes…). Je vous jure. Les gens te parlent de ça normal genre tu ne vas pas les prendre pour des fous alors que bon…en fait tu les prends pour des fous ! Enfin plus maintenant depuis que nous aussi on a notre petite histoire.  On a vécu un truc étrange dans une des maisons dans laquelle on a habité. Cauchemars, désespoir (si si je vous jure), déprime, pensées noires (ça rime !). On pensait que c’était une mauvaise passe pour nous mais on s’est quand même barré de ce trou à rat hyper glauque au bout d’un mois. Les semaines passent et on rencontre une copine qui nous dit qu’elle n’arrête pas de déménager, qu’elle en a marre et que récemment elle a dû partir au bout d’une semaine d’une pension car elle ne s’y sentait pas bien, n’arrivait pas à dormir etc…Et devinez laquelle c’était la pension dont elle parlait ? Bingo ! La même chambre que nous…bizarre…..Autre exemple : dans notre ancienne maison, un jour en regardant la télé, notre coloc nous explique qu’elle a déjà vu une lumière étrange sur une route en Uruguay, qu’elle a perdu ses moyens et suivi la lumière…ou qu’un jour elle a entendu quelqu’un joué du piano dans la maison alors qu’elle était toute seule. Ça c’était moins drôle car je n’ai pas pu dormir pendant 5 jours après et on a dû déménager mais tout va bien… (non je rigole ce n’est pas pour ça qu’on a déménagé on n’est pas des bleus… on a déménagé parce que euh…euh…euh…. C’était plus joli ailleurs ?). Alors je ne sais pas d’où ça peut venir ce rapport aux histoires de fantômes mais j’adorerais que quelqu’un fasse une étude anthropo là-dessus ! (Moi ! moi ! moi !). Car ça touche tout le monde, des plus vieux aux plus jeunes ! Autre exemple : mes collègues de boulot ont 21-22 ans et un jour elles me disaient en blaguant que chaque petit coin d’herbe de Montevideo était utilisé par des gens pour dormir ou pour copuler… Après l’histoire d’un buisson qui faisait du bruit un soir en rentrant chez elle (je vous passe les détails je suis sympa..) elles me disent que les parcs sont les terrains de jeux des prostituées locales… Bon jusque-là rien de fou.  Jusqu’à ce qu’elles disent « Oui tous les parcs sauf un…le parc Rivera. » Il faut s’imaginer la scène avec une petite musique d’ambiance, des bougies, la nuit tout ça… Et moi qui fais « Ah bon pourquoi ???? ». Et là il y a eu un silence de mort dans le bureau. Elles m’ont regardé avec des gros yeux. Je me suis dit « m…..elles vont encore corriger mon accent god damn it !). Mais pas du tout. S’en est suivi une longue tirade type «  Non mais Goyette wake up quoi ! Personne ne va jamais là- bas la nuit car le parc est habité par la « Llorona » (la pleureuse pour les frenchies !!). Une petite fille qui jouait un soir là-bas avec ces parents seraient tombée dans le lac et se serait noyé. Depuis, la nuit, elle sort et pleure sur les berges car elle ne retrouve pas ses parents… C’est donc un endroit évité par tous les montévidéens. Nice!

Rien à voir avec l'article mais bon...

Rien à voir avec l’article mais bon…c’est sympa non?

12ème chose à savoir : les pièces de monnaie. Non mais attend…On ne peut pas les prendre au sérieux ces uruguayens… les mecs payent en nandu (sorte d’autruches locales) et en carpincho (énorme rongeur latinoaméricain)!!  « C’est combien? » « 10 mulitas por favor  ». Pas crédibles les gonz….

pieces

photo piquée de Wikipedia..car sur le coup on n'avait que des billets de 1000 et pas de 5 pesos..quel dommage..

photo piquée de Wikipedia..car sur le coup on n’avait que des billets de 1000 et pas de 5 pesos..quel dommage..

13ème chose à savoir : Pour se dire bonjour, les gens s’embrassent comme s’ils ne s’étaient pas vus depuis cent cinquante ans ou qu’ils avaient réchappé à la mort 4 fois, sautés dans un canyon avec des crocodiles ou survécus à des méduses dévoreuses sur la côte (plus appliqué au pays car les canyons….ça ne courent pas les rues…). Ils t’embrassent, te serrent dans les bras, te regardent comme s’ils ne t’avaient jamais vu avant… ils font gaffe à toi, à comment tu vas. Je n’ai pas encore pris le truc… je suis toujours là « euh oui oui et toi ? » en pensant arrête ça là il y a Ebola! Tu veux ma mort ou quoi ? T’as pas vu que j’ai mon propre maté depuis des semaines loca ??!! C’est vrai quoi je ne comprends pas cette manie de se jeter dans les bras l’un de l’autre ! On s’est quitté hier soir à 19h et il est 9h du mat ! Enfin entre temps je ne sais pas ce qu’ont fait les gens mais moi je n’ai pas fait le tour du monde et bravé d’innombrables dangers… (quoique le bus….) ? Ouais…Je n’ai pas pris le truc…d’ailleurs ce n’est pas mon truc en fait. Et comme si ça ne suffisait pas, ces salutations/câlins sont agrémentées de « amor », « querida » ou encore « carino »… Comment on dit bisounours en espagnol ?

14ème chose à savoir : Les gens boivent du vin dégueu en brique (vino en caja)… Mais ce n’est pas seulement les pochtrons du coin qui le font c’est tout le monde ! C’est immonde je vous jure on dirait du jus de chaussette/raisin/sucre et c’est hyper dangereux car c’est comme la sangria ça se boit comme du petit jus mais attention au lendemain qui fâchent.  Mais tout  le monde en boit!  Pas du tout raffinés ces uruguayens je vous jure…Tu peux aussi aller à l’épicerie du coin recharger tes bouteilles en plastique de vin. Il y a des espèces de tireuse et hop tu te prends ton petit litron et c’est parti. Quand on arrive en soirée avec une bouteille en verre les gens nous prennent pour des bourges et crient en chœur « opaaaa! Esos franceses ! Bonyour » ! Genre on a ramené une bouteille de Château Margaux. La honte….

et l'écrivent sur les murs...

et l’écrivent sur les murs…

15ème chose à savoir : Les gens kiffent les chaises en plastique. Les beaux jours arrivent depuis quelques semaines et c’est la fête à la chaise en plastique ! J’aime bien quand je rentre du boulot le samedi, les gens sont dehors devant leur maison, en train de discuter et de boire un maté sur leurs chaises en plastique. Se mettre devant chez soi est un élément primordial de la vie uruguayenne pour rencontrer ses voisins ! Et oui… Cela ouvre en quelque sorte un espace de discussion et comme la chaise en plastique est facilement transportable c’est super pratique. Si jamais tu as faim tu peux aller de voisins en voisins manger des galletitas (petits gâteaux). Et là tu es au top !  Quand on voit ça avec Uncas on est trop fans, c’est notre rêve d’avoir une vie de quartier !
Il n’est pas nécessaire de vous dire que les uruguayens sont très très famille, comme la plupart des pays latinos, et que le weekend end y est presque exclusivement consacré. On vous disait qu’on ne comprenait pas dans d’anciens articles, pourquoi la ville était vide le dimanche et quand j’ai demandé un peu autour de moi les raisons de cet étrange fait, tout le monde m’a unanimement répondu : on est avec la famille, à la maison, dans les jardins, on regarde la télé, tomamos la leche (on prend le gouter)…quelle question! Du coup, c’est sympa le samedi quand je rentre, de voir ces familles, amis, voisins, ces regroupements intergénérationnels qui boivent du maté ensemble. C’est très fréquent de voir des gens de notre âge avec leurs grands-parents assis à échanger sur leurs chaises en plastique sur le trottoir. Ils ont donc varié les plaisirs pour ces gens de tout âge et tu peux voir des chaises en plastique avec accoudoirs pour les plus douillets, des chaises en plastiques avec repose tête pour le petit papi qui s’endort pendant la discussion ou encore des mini chaises en plastique pour les tout petits… Ils les trimballent littéralement partout : sur la rambla, chez les voisins, dans les concerts (je vous jure!), au parc, à des spectacles en plein air! C’est la révolution des chaises en plastique ce pays je vous dis! C’est un vrai sujet de discussion entre les gens car il y a des marques plus ou moins confortables, plus ou moins solides etc …C’est aussi un cadeau potentiel (une copine en a offert une à son père récemment), d’ailleurs c’est l’annif d’Uncas dans pas longtemps ça me donne des idées ça…

Dossier "rempli", dossier quadrillé..c'est comme vous préférez!

Dossier « rempli », dossier quadrillé..c’est comme vous préférez!

 

Un véritable "sitting"....

Un véritable « sitting »….

 

Cheval+chaise en plastique: oui on est bien en Uruguay...

Cheval+chaise en plastique: oui on est bien en Uruguay…

16ème chose à savoir (ou pas!):  c’est pas grand-chose mais ça m’a fait marrer… le candidat dérouté du premier tour des élections présidentielles, Pedro Bordaberry, qui s’est rangé du côté du blanco Lacalle Pou pour le second tour, poste des photos de carpincho, de petits canards et d’autres petites bêtes sur son twitter et tout le monde trouve ça normal ! Non mais sérieux ??!!

17ème chose à savoir : l’uruguayen n’écrit plus en écriture attachée. Va savoir pourquoi mais à chaque fois que pour X raisons j’écris sur une feuille, tout le monde me regarde avec des gros yeux et ne comprend pas ce que j’écris (enfin ça c’est peut-être parce que j’ai une écriture type pâté de mouche mais on va s’abstenir de le faire remarquer hein ?). Bref, il semblerait que même à l’école ils soient sur le point d’abandonner l’apprentissage de l’écriture attachée… On a pas compris l’idée mais bon..….

Sur cette super nouvelle (…) on vous souhaite  à tous une bonne semaine!

us

us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *