Santana

San Francisco: 1st part!

On arrive à San Francisco un lundi soir tard après un vol de m….entre Cancun et Denver. Le genre de vol où après avoir vu une nana faire une crise cardiaque à l’aéroport (pas cool…), tu montes dans l’avion en te disant que c’est mauvais signe et tu te tapes 4 heures de turbulences à mort…Je sens la heart attack venir…Le pire moment étant celui où le pilote raconte en english incompréhensible qu’un colombien te traduis (…) qu’il y a une tempête électrique au Texas (je ne respire presque plus) et qu’on va devoir faire un détour (j’ai broyé le bras d’Uncas). Pour en rajouter une tite couche, au moment où il explique tout ça la moitié de l’avion est paniquée et les hôtesses demandent : « A Nurse ? », « A doctor ? » car il y a une nana en train de faire un malaise. Bref techniques de respiration/relaxation, méditation interne, externe, Qi gong inversé, position du lotus, souffle du QI, j’ai fait la totale. Enfin arrivés à Denver j’ai du (oui du !) boire une bière pour me sentir mieux…bien que le sujet principal de notre discussion ait été: comment se retrouver sachant que je vais prendre le bus et Uncas l’avion…Bref rien de tout ça ne se passe et on arrive à SF, The city by the bay, Fog city ou encore The city pour les locaux (surtout ne l’appelez pas Frisco!! ils le prendraient mal…c’est un surnom utilisé ou de manière péjorative ou pour les ignares qui ne savent pas que c’est péjoratif…non non je ne fais pas du tout référence à moi-même à ma première soirée hipster à SF…..). La chance nous souriant parfois, des amis d’une collègue d’une pote à nous ont bien voulu nous héberger (merci Marmar !!!) pour notre passage dans la Fog city. Heureusement car tout est hors de prix et autant vous dire qu’on n’y serait pas resté sinon… En plus de ça c’est THE couple de San Francisco : l’un qui travaille à Indiegogo (plateforme de financement participatif), l’autre qui est développeur web pour LinkedIn, les deux qui organisent des soirées TED sur leur super terrasse en plein cœur de la ville. On a une chambre et une salle de bain pour nous (!!) dans un appart high technology en mode le mec pose son I phone contre un mur et il y a de la musique qui sort dans toute la pièce, fume de la beuh dans un boitier électronique et allume les lumières avec sa montre sur laquelle il reçoit aussi ses mails. Oui on est bien à SF à la frontière du quartier latino/hype de Mission et du quartier gay de Castro, haut lieu de la night Sanfranciscaine. On est au top quoi. Après un petit café le lendemain, on décide de marcher, errer et se perdre comme on sait si bien le faire. On a pas de guide enfin si un Lonely planet sur l’ouest américain (surtout ne l’achetez pas si vous venez dans le coin, en tout cas nous on le trouve vraiment nul).

Civic center

Première étape : le quartier de Civic Center. On y atterrit par hasard mais il s’avère que c’est le quartier où se trouve l’hôtel de ville, gros bâtiment à coupole type Invalides à Paris u see, et quartier des…clodos. Et ouais un truc qui nous a trop trop choqué à San Francisco c’est bien le nombre de personnes dans la rue ! C’est un truc de ouf. Alors on y est allé dans les théories : c’est parcequ’on est plus trop habitué, en Amérique latine la solidarité familiale fonctionne donc on voit moins de personne dans la rue, tu vois. Ou c’est parcequ’il y a plus de taf en Californie…Mais bon là vraiment…on était choqué entre les junkies en manque, les vétérans de guerre en chaise roulante qui tombent, et surtout les vieux… C’est un peu étrange comme première vision de la ville. On s’est renseigné et il semblerait que le climat de San Francisco soit assez clément ce qui attire (et oui…) et que les aides sociales soient meilleures qu’ailleurs d’où une surpopulation d’homeless au mètre carré dans certains quartiers. Enfin ça fait un peu flipper quand même… Tout à nos réflexions sur le pourquoi du comment, on marche jusqu’à Chinatown. Youhou. On ne prend pas le fameux cable car 500 personnes sont en train d’attendre le prochain et marchons, marchons, marchons. Une fois qu’on entend plus d’anglais et qu’il y a plein de chats porte bonheur en train de bouger leur patte dans les vitrines des magasins on se dit qu’on est arrivé ! Et oui c’est bien là. Chinatown à San Francisco. Plus grande communauté chinoise hors d’Asie, plus vieux quartier chinois aux States (1848) autant vous dire que ça pullule. Au programme : bouffe, tee shirt pandas, lanternes qui pendent dans la rue et calendrier en bambou…Les premiers sont arrivés pour travailler dans les chemins de fer pour la Pacific Railroad ou pour participer à la ruée vers l’or comme prospecteurs. En tout cas ils sont restés et se sont bien implantés dans le tierquar. Bruce Lee y est né !

Chinatown 4

Chinatown 2

Certains racontent que le quartier attire plus de touristes par an que le Golden Gate Bridge… Vous voyez le genre… Bref un truc cool à voir à San Francisco quoi vous pouvez y manger des Fortunate cookies ou des Dim Sum et voir des pépés jouer aux échecs…SF anciennement appelée Yerba Buena, deuxième ville la plus densément peuplée des States après New York, a ce côté cosmopolite qu’on kiffe bien. Tu entends parler toutes les langues autour de toi, tu peux manger de tout et l’ambiance est plutôt sympathique…Seul hic cet espèce de brouillard qu’il y a l’été qui donne un aspect grisou à la ville et est une vraie galère pour prendre des tofs. En fait, comme vous le savez SF c’est des collines, des collines et encore des collines du coup en été l’air chaud des terres rencontrent l’air froid marin et ne passe pas ce qui crée un brouillard bien épais comme il faut presque toute la journée…

Chinatown 1Bref ! après tout ça on a fait un petit tour dans le quartier de North Beach, quartier italien (ya des restos partout et certains doivent être très bons au vue de la queue devant…) mais aussi et surtout de la beat Generation qui kiffait le quartier à l’époque. Ya même une allée Jack Kerouac qui touche la librairie City lights, haut lieu de la mouvance beatnik. Un musée cool leur est dédié où l’original du poème Howl d’Allan Ginsberg, le padre de la beat generation qui écrivait des bouquins sous amphets, est encadré quelque part (mais on ne l’a pas vu !!!). C’est un peu le manifeste de la beat generation le machin mais on l’a loupé. Surement qu’ils l’avaient prêté au Museum of modern art de NY. We don’t know. De là on continue de marcher direction…THE BAY of course ! On se balade, on se promène et rentrons à pieds…Résultats des courses : 10H de rando urbaine ! Oh yeah baby.

North Beach
Il y a deux trois quartiers qu’on a vraiment kiffé à San Francisco (on y est resté une semaine et n’avons fait que marcher donc on a en vu…quelques uns !) alors on vous fait un top 2 (oui un top 2 !) parcequ’on est trop des oufs.
En 1 : The Mission, un des plus vieux quartiers de SF qui s’avère être le quartier latino (c’est peut-être pour ça qu’on a kiffé je ne sais pas…). Mais en tout cas c’est au top, petites rues sympa, graffitis partout, maisons colorées, fresques à caractère politique, paradis pour les foodies, petits bars, bières locales et shop pirate…Le nom du barrio vient en fait de la première mission espagnole fondée dans la ville, la mission Dolores. Ce qui a aussi donné le Dolores Park où il est trop in de trainer le dimanche, d’acheter des cocos au rhum et des chocolats à la bien… A peu près 1 personne sur 2 vend de la weed, des gâteaux à la weed, des biscuits à la weed ou des bonbons à la weed. On y a été avec nos potes et on a bien rit. Les amerlocs sont trop awesome tu vois, ils jouent à des jeux dans l’herbe, tout en buvant des bières mais toujours dans un esprit sportif quoi… là le gros truc c’était un mini trempoline avec quatre personnes autour et une balle qui rebondit. Chacun doit à son tour, tirer la balle sur le tremp. So funny ! Juste à côté du parc il y a la maison bleue de Maxime le Forestier (qui l’a inspiré pour sa fameuse chanson, puis a été repeinte en verte puis repeinte en bleue pour l’anniversaire de la chanson !). A deux mètres de là vous pouvez déguster des bières au maté…les argentins sont partout !

The mission 3

The mission 4

The mission 2
The mission 1

Numéro 2 dans notre top : Filmore, c’est pas vraiment un nom de quartier, c’est en fait le nom d’une boîte hyper méga connue où tout le monde a joué mais le quartier est vraiment cool pour chiller, et voir des bandes de renois entrain d’écouter du hip hop. On a kiffé quoi. Back to the source.

Bref tout San Francisco est plutôt cool même si on a préféré Chicago  (guilty !!). Les rues en pente, les phoques sur la baie, les Twin peaks (trop jolie vue !), les Painted ladies, Haight Ashbury…. Trop de choses à raconter et comme on sait que vous aimez le bref on vous le racontera dans un prochain article !! Tchao les loulous !

us

us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *